Anciens du Gué - version du 23 novembre 2020

Alain Régis

Notre ami de Mourenx compte parmi ceux qui nous ont quitté pour un monde dit meilleur...

Lors de mes premières recherches sur mes compagnons du Gué, l'un d'entre nous savait quAlainl nous contemplait "d'ailleurs" mais sans certitude sur les circonstances : "Ce serait à cause d'un accident de voiture, pas très longtemps après le Gué".

... cependant, en 1970, d'après Max Denisse (66-69), il travaillait à Pau, chez Tedesco, comme concepteur en agencement de magasin.

Cela a stimulé mon désir d'en savoir plus !

J'ai élargi mes critères de recherche, ce qui m'a permis de trouver et contacter sa soeur cadette, Marie-Christine*.

Laissons lui la parole :

"Ce n'est pas sans émotion que j'ai vu la photo de mon frère Alain sur votre site [...].
Je suis en effet sa plus jeune soeur Marie-Christine.( nous avions 5 ans de différence) 
Je me souviens de votre nom et de certains autres de ses amis du Gué à TRESMES dont il nous parlait sans cesse, ayant eu des souvenirs impérissables de cette époque.
J'étais présente lors du tremblement de terre d'Arette...Je me souviens qu'il y avait un ami à lui ce jour là, mais je ne me souvenais pas de qui**.
Quand il est rentré du Gué, il a fait l'armée à Angoulême, plus précisément à La Braconne où il était, on peut dire planqué et sous la protection des gros bonnets de l'armée qui lui confiaient la déco de leurs plaques minéralogiques de voitures et de leur salle des fêtes ou de leurs logements.
Aussitôt après,  il s'est marié avec Fanfan (Marie-France) dont il a dû vous rebattre les oreilles au Gué à Tresmes?!
 Il s'est marié en 1969 à à peine 21 ans et a eu 2 enfants Sandra et Cédric.
Il travaillait en effet chez TEDESCO... un agenceur de magasins, pendant de très nombreuses années et s'est mis à son compte sur la fin de sa vie. Il aimait tellement son travail, la relation avec ses clients, sa notoriété sur Pau, qu'il jurait que jamais il ne prendrait sa retraite. 
En août 2006, ils sont partis avec Fanfan en vacances faire du bateau qu'il avait acheté quelques années auparavant... ses dernières vacances puisqu'il est décédé le 21 septembre 2006 d'une crise cardiaque à la suite d'une altercation avec un de ses clients qui ne voulait pas régler ce qu'il lui devait.
Il a eu le temps d'appeler Fanfan pour lui demander de venir le chercher car il ne se sentait pas bien et il est mort dans ses bras, dans le café du mauvais payeur. 
Il a eu ce qu'il désirait... ne jamais arrêter de travailler.
Ses cendres, sur sa volonté, ont été jetées au large de Capbreton depuis son bateau.
Il avait 58 ans... Fanfan, qu'il fréquentait depuis l'âge de 16 ans n'a pu supporter son absence et l'a suivi 1an et demi après, à 59 ans.
Voici, en gros, toute l'histoire d'Alain qui a vécu une vie intense, heureuse dans son travail, avec sa femme, ses enfants et son petit-fils,  ses nombreux hobbies ( artistiques pour la plupart avec la construction de maquettes de bateaux anciens....toujours la mer ? une autre de ses passions) qui en a pleinement profité mais qui, malheureusement, a eu une vie courte
."

(*) Merci Marie-Christine. Il est rare que la confirmation du décès d'un être cher puisse nous faire plaisir. Paradoxalement c'est ce qui c'est passé ici puisque cela m'a permis de savoir qu'Alain avait vécu intensément avec l'amour de sa vie, et leur progéniture. Jusqu'à hier (17 février) je croyais que cela lui avait été refusé !

(**) Anecdote : Le 13 août 67 j'étais avec Alain, chez ses parents à Mourenx, lors du séisme d'Arette. Comme tout le monde a ce moment-là nous sommes allés profiter de la nuit étoilée dans les rues. Plus de peur que de mal ! Je le quittais quelques jours plus tard. C'est la dernière fois que je l'ai vu. Il était heureux, auprès de l'amour de sa vie à qui il n'avait jamais cessé d'écrire quand nous étions au Gué (ben oui ! c'était possible même sans portable ni internet...).

(***) Pour ceux qui aimerait connaître la belle âme de Marie-Christine qui perpétue l'inspiration artistique dans la famille Régis, je vous recommande son site de photos (https://www.flickr.com/photos/130065852@N03/).

Bon vent Alain, garde le cap ! nous arrivons... plus ou moins vite (rien ne presse !)
Bon vent Alain, garde le cap ! nous arrivons... plus ou moins vite (rien ne presse !)
Bon vent Alain, garde le cap ! nous arrivons... plus ou moins vite (rien ne presse !)

Bon vent Alain, garde le cap ! nous arrivons... plus ou moins vite (rien ne presse !)

Marie-Christine a accepté de partager avec nous deux textes (d'elle et de Fanfan) consacrés à Alain.

Je vous les livres, sans commentaire.

https://kikineth.wordpress.com/2007/09/11/lespace-dalain/

https://kikineth.wordpress.com/2007/09/25/la-derniere-blague-dalain/

~~~~~~~~~~~~~~~~

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :